• Le Teppaz

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                    Le modèle 336 datant de 1968

     

    Marcel Teppaz (1908-64)

    L'aventure du Teppaz commence dans le 2è arrondissement lyonnais en 1931. Marcel Teppaz et trois amis créent une entreprise d'assemblage de matériels radios et amplificateurs. Les affaires vont bon train et 6 ans plus tard, en 1937, il lance une nouvelle entreprise d'amplificateurs qu'il installe dans des locaux plus vastes et embauche 30 personne. Mais, la seconde guerre mondiale survient. Il est obligé de fermer ses portes avant d'être mobilisé. Fait prisonnier, il s'évade, revient à Lyon et réouvre les entreprises. Nous sommes en octobre 1940. Presque un an et demi plus tard, fin 41 début 42, il sort de la fabrication son premier tourne-disque qu'il baptise de son nom. L'entreprise devient florissante malgré ces années de guerre et en 1946 il invente l'électrophone. Nouveau déménagement et agrandissement du personnel pour une fabrication et une vente encore plus importante. En 1950, il rachète une usine à Montgivray dans l'Indre et accroisse l'entreprise. Il en résulte la S.A. Teppaz en 1952. Puis, une nouvelle usine voit le jour en 1956. Et Marcel Teppaz en rachète une autre deux ans plus tard. Ce sera l'usine de Crapone qui deviendra le plus grand centre de production Teppaz. Puis, survient la grande aventure parisienne vers la fin des années 50, début 60 où il ouvre un magasin au 160 rue Lafayette dans le 10è. En 1962, Marcel Teppaz reçoit l'oscar de la meilleure entreprise exportatrice. Et en 1963, la S.A. Teppaz se dote d'un nouveau membre dirigeant en la personne du Dr Paul Seyvos, son gendre. Mais, en 1964, le malheur vient s'abattre pour la première fois sur l'entreprise avec la mort brutal de son PDG. Il n'avait que 56 ans et encore pleins d'idées devant lui. Un mois après le décès de son mari, Mme Teppaz prend le contrôle de la firme et nomme son gendre à la direction générale et à l'administration de l'entreprise. Cette dernière reçoit en 1965, et pour la seconde fois, l'oscar de la meilleure entreprise. Mais à la fin des années 60 elle connait quelques problèmes et les évènements de mai 1968 ne vont pas arranger ses affaires. Les commandes sont bloquées. Plus de distribution ni d'exportation. Les ouvriers sont en plein boulversement. Cela va en s'empirant lorsque de nouvelles enseignes font leur apparition comme, la FNAC, DARTY et surtout les Hypermarchés. La technologie evolue si vite que Teppaz est à la traine et est obligé de revoir ses marges à la baisse. Pour survivre l'entreprise doit emprunter mais les banques sont de plus en plus exigeantes. Teppaz est obligé de licencier. Montgivray est la première usine à fermer ses portes. 3 juin 1971 c'est le dépôt de bilan et la naissance de la société nouvelle d'exploitation des Ets Teppaz. Rachetée par la société Fantasia, l'usine de la Croix Rousse est finalement vendue. Dès lors, la fabrication se contente de ne sortir que des électrophones. Les vrais Teppaz ne sont plus.

    Le glas est sonné fin 1978 au bout de 7 années chaotiques.

     

                                                                                                                 Corval


  • Commentaires

    1
    sellrock
    Dimanche 5 Avril 2009 à 15:18
    Hello, superbe Teppaz 336; les premiers mod?s datent de 1955. Cordialement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :